Argomento: Poèmes en français

Charles Baudelaire XCIII. À une passante

La rue assourdissante autour de moi hurlait. Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse, Une femme passa, d’une main fastueuse…

Arthur Rimbaud Ophélie

Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles La blanche Ophélie flotte comme un grand lys, Flotte très lentement,…

Raymond Queneau Si tu t’imagine

Si tu t’imagines Si tu t’imagines Fillette fillette Si tu t’imagines […]

Anonyme L’art des petits pas

Seigneur, apprends-moi l’art des petits pas. Je ne demande pas de miracles ni de visions, Mais je demande la force…

Arthur Rimbaud Qu’est-ce pour nous, mon coeur...

Qu’est-ce pour nous, mon coeur, que les nappes de sang Et de braise, et mille meurtres, et les longs cris…

Paul Verlaine Colloque sentimental

Dans le vieux parc solitaire et glacé Deux formes ont tout à l’heure passé. Leurs yeux sont morts et leurs…

Jacques Prévert Fille d'acier

Fille d’acier je n’aimais personne dans le monde Je n’aimais personne sauf celui que j’aimais Mon amant mon amant celui…

Louis Aragon J'arrive où je suis étranger

Rien n’est précaire comme vivre Rien comme être n’est passager C’est un peu fondre comme le givre Et pour le…

Charles Baudelaire L'Homme et la mer

Homme libre, toujours tu chériras la mer! La mer est ton miroir; tu contemples ton âme Dans le déroulement infini…

Raymond Queneau Prenez un mot

Prenez un mot prenez en deux faites les cuir’ comme des oeufs prenez un petit bout de sens puis un…

Copyright © 2003-2019 – Tutti i diritti riservati. – Disegnato e realizzato da Lio Saccocci

Pin It on Pinterest